CAPLAND®

  /  HÉRITAGE   /  Challengers : Jouer les trouble-fêtes

Challengers : Jouer les trouble-fêtes

D’une histoire de famille ambitieuse à l’une des finales les plus controversées de l’histoire du football américain en France, les Challengers ont toujours tenu leur rang, celui de l’outsider venu secouer l’ordre en place d’un vent de fraîcheur.

C’est un projet entre un père et son fils. Une envie commune de partager autour d’une passion. L’année 1982 voit Pierre Riffaud et son fils Eric lancer leur aventure. Les deux hommes créent leur club à Paris, à une heure où de nombreuses entités émergent ou sont déjà installées dans la capitale française. Cette envie de bousculer la hiérarchie et le statut de petit nouveau du club sont à l’origine du nom du club: les Challengers. Pour le logo, le design est inspiré de celui de la franchise NFL des Chicago Bears, mais les couleurs sont celles de la ville de Paris, signe de l’attachement de l’équipe à ses racines. Et ces jeunes premiers ne vont pas mettre longtemps avant de frapper un grand coup puisqu’ils sont champions de 2ème division dès leurs débuts! Ce succès leur ouvre les portes de l’élite.
Tutoyer les sommets !

Après une saison de découverte puis une qui les verra atteindre les demi-finales, les Challengers parviennent à se hisser en finale lors de la saison 1985 en éliminant les Spartacus, grandissime favori pour le titre. Ces derniers, frustrés par l’arbitrage du match, décident de perturber la finale. Les joueurs des Spartacus s’assoient dans la end-zone obligeant l’arbitre et les instances à reporter le match! Nul ne peut dire si cet événement a eu une influence sur les Challengers, mais le club s’incline malheureusement lors de cette finale très spéciale. Cette performance reste malgré tout un immense exploit sportif que l’équipe de la famille Riffaud ne parviendra pas à réitérer. Les Challengers de Paris disparaissent en 1989 non sans avoir honoré leur statut de petit poucet, de David contre les grands Goliaths.

You don't have permission to register
X